Au cœur du quartier

1997 à 1998

L’origine de l’organisme

À l’initiative de deux personnes du quartier, Mme Françoise Gagnon, sœur de la congrégation Notre-Dame-du-Bon-Conseil et M. Carol Bélanger, diacre, un comité d'action sociale regroupant des citoyennes et des citoyens du quartier est mis sur pied.

Constatant des besoins non répondus du côté des jeunes, de la population adulte ainsi que le manque de vie communautaire, le comité élabore un projet visant à doter le quartier d'une maison d'animation communautaire.

En janvier 1998, la direction de l'école De la Pulperie apprend l'existence du comité et suscite une rencontre pour mettre en commun nos visions sur les problématiques identifiées. Plusieurs intervenants des différents services publics se joignent au comité. Dès la première rencontre, il se dégage la volonté d'agir. Ce fut le point de départ d'une aventure collective de concertation.

1998 à 2003

La naissance

L’organisme démarre, dès l’automne 1998, avec un premier projet nommé Centre de soir – Enfants en alliance avec l’école De la Pulperie. Avec l’appui financier des communautés religieuses, une intervenante met en place une première cohorte de 40 enfants du quartier qui participent à des activités stimulantes et éducatives à raison de 3 soirs/semaine.  L’assemblée de fondation comme organisme communautaire légalement constitué a lieu en mai 1999.

Pour susciter l’intérêt et la mobilisation des gens, des fêtes de quartier sont organisées périodiquement. En 2000, le volet Animation de quartier se développe avec l’embauche d’une intervenante qui utilise l’approche de quartier et l’empowerment au profit de la prise en charge des individus et des groupes.  Pour ce faire, l’orientation qui a guidé nos actions a été : «Aller vers les gens».

2003 à 2008

L’enfance

Cette tranche d’histoire est caractérisée par la consolidation de l’organisme tant dans ses activités régulières (cuisines collectives, Acti-Jeunes, Journal La Briquade, Centre d’accès communautaire à l’informatique (CACI)) que dans des projets nouveaux (Le Facteur, le jardin communautaire Les deux Roches, etc.).

À cette époque, le Carrefour communautaire St-Paul devient de plus en plus une référence dans l’approche de travail de milieu. Nous pouvons compter de plus en plus sur la reconnaissance morale et financière du milieu communautaire, institutionnel et scolaire.

La fête du 10ème anniversaire fut de grande envergure: pièce de théâtre sur l'histoire du quartier, repas et festivités où près de 350 personnes ont participé. De plus, une personne fut embauchée pour la tenue d’un forum pour faire le point sur la présence du Carrefour dans le quartier.

L’orientation du « Vivre ensemble» s’est alors ajoutée à la continuité du «Aller vers les gens».

2008 à 2013

L’adolescence

Cette période constitue une phase de développement, marquant nos pas vers la maturité comme organisme. Nous passons à un nouveau statut, celui de propriétaire du presbytère St-Paul, où nous logions depuis les débuts ; un investissement comme héritage à laisser aux personnes citoyennes du quartier.

À l’automne 2011, le Carrefour communautaire St-Paul reçoit du Ministère de la Santé et des Services Sociaux le prix d’excellence avec mention d’honneur dans la catégorie «Impact sur la communauté».

En vue de donner des suites concrètes à l’orientation «l’implication citoyenne et la conscience sociale», une activité collective de réflexion et de prise de parole a été réalisée à travers les différents groupes du Carrefour et a permis de visualiser le cheminement des personnes à travers leur vision du quartier, leur implication et leur désir d’aller plus loin.

Comme organisme bien ancré dans son milieu et attentif aux besoins et initiatives, le Carrefour accueille, appuie et soutient l’émergence de nouveaux projets. La Coopinerie et L’inter-générations sont deux exemples d’organisations où le Carrefour a joué un rôle important de partenariat.

2013 à 2018

En continuité

Constatant des changements dans le quartier, le Carrefour a réalisé un nouveau portrait du quartier au cours de l’année 2013-2014. Cette démarche a mobilisé de nouvelles personnes et de nouveaux projets (comité de valorisation de quartier, forêt nourricière, dîners thématiques).

Le Centre de soir – Enfants, se transformant en camp de jour l’été, ouvre ses portes sur 5 jours depuis 2013 pour répondre aux besoins des familles.

Une évaluation sur les impacts du Centre de soir – Enfants a été réalisée avec l’appui du CREPAS sous l’angle école-famille-communauté. Celle-ci s’est avérée très positive.

L’implantation de la Médecine Sociale Pédiatrique s’est concrétisée depuis mai 2012 et se réalise en concertation avec des partenaires de la santé et des organismes dédiés à la jeunesse sur le territoire de Ville Saguenay.

Fidèle à sa pratique d’auto-évaluation, le Carrefour a réalisé une démarche réflexive en 2014 avec ses membres, démarche qui a permis de dégager les orientations suivantes : augmenter la visibilité du Carrefour dans le quartier et en dehors du quartier, ejoindre les personnes moins rejointes dans nos activités, augmenter la conscience sociale et faire face aux difficultés avec les personnes du quartier